Château de Brousse-le-Château Brousse-le-Château

Château de Brousse-le-Château

Présentation

Véritable forteresse dont l’architecture défensive est clairement lisible : un donjon, une succession de tours incluses dans des remparts couronnés de mâchicoulis et percés de nombreuses meurtrières.

Le château médiéval, monument historique (classé depuis le 2 mars 1943).

Point fort de la visite, le château médiéval, véritable forteresse dont l’architecture défensive est clairement lisible : un donjon, une succession de tours incluses dans des remparts couronnés de mâchicoulis et percés de nombreuses meurtrières. Cet ensemble protège le logis des seigneurs, le puits-citerne, le four à pain, à l’intérieur d’une haute cour et d’une basse-cour.

Après avoir appartenu aux comtes de Rouergue, de Toulouse puis de Rodez, le Château devint la propriété des Arpajon, une des puissantes familles de la noblesse française, de 1204 à 1700. Certains de ses membres s’illustrèrent avec éclat dans l’histoire de France, d’autres nous on légué des tragédies plus sombres, comme celle de la jeune Hélène de Castelnau, qui à l’âge de 6 ans fut captive du seigneur Jean d’Arpajon en ces murs pendant 3 longues années…

Un temps, propriété des Grandsaignes il fut racheté en 1785 par François Peyrot de Vailhauzy ; Sa fille Madame de Lauro, de Rodez, le vend en 1839 à la commune qui le transformera en presbytère.

Sauvé de la ruine grâce à des chantiers de bénévoles impulsés par l’Association de la « Vallée de l’Amitié » il sera administré et aménagé par les membres du « Foyer Rural » jusqu’en 2007. Il est depuis cette date géré par la commune.

Du Moyen Age à la Renaissance, le Château vous invite à un voyage à travers le temps, de ses bâtiments architecturaux si variés à son jardin aménagé où se côtoient simples et rosiers anciens.

Le Château protège également cette étonnante statue-menhir découverte en 1958 par M. Alvernhe au lieu-dit "Crays" sur la commune. Sculptées à la fin du Néolithique (IIIème millénaire avant notre ère) elle témoigne de la richesse et de l’ancienneté du patrimoine local.

Grâce à la généreuse donation de l’artiste Pierre Lerron-Lesur la collection de « sylvistructures » dont le thème principal est l’amandier, nous permet d’évoquer de façon plus contemporaine un passé autrefois glorieux pour l’Aveyron, comptant alors parmi les premiers producteurs d’amandes en France.

Langues parlées

Prestations

Equipements

  • WC publics
  • Parking

Services

  • Visites guidées

Tarifs / Ouverture

Plein tarif : 5 €
Tarif réduit : 4 € (étudiant)
Enfant de 8 ans 12 ans : 2€
Enfant jusqu'à 7 ans : Gratuit.

Ouverture

Février, Mars et Novembre (jusqu’aux vacances de Toussaint) : du mercredi au dimanche de 14h à 17h
Avril et Octobre : du mercredi au dimanche de 14h à 18h
Mai, Juin et Septembre : tous les jours de 14h à 18h
Juillet et Août : tous les jours de 10h à 19h
(Visites guidées en dehors de ces horaires, sur réservation pour les groupes)

Localisation

  • partager